La jeunesse, un axe prioritaire de la coopération Afrique-Europe

«Investir dans la jeunesse pour un avenir durable », thème du 4ème sommet Afrique-Europe de la jeunesse qui s’est ouvert ce lundi à Abidjan

Sharing is caring!

Le 4ème sommet Afrique-Europe de la jeunesse s’est ouvert ce lundi à Abidjan sous le thème «Investir dans la jeunesse pour un avenir durable ». Une cérémonie marquée par la présence du Vice-président ivoirien, Daniel Kablan Duncan, du Ministre de la Promotion de la Jeunesse, de l’Emploi des Jeunes et du Service Civique, Sidi Tiémoko Touré, ainsi que de plusieurs membres du gouvernement ivoirien.

S’inscrivant dans la dynamique des dix ans de coopération entre les pays africains et européens dans le cadre des sommets UE-Afrique, le 4ème sommet Afrique-Europe de la jeunesse réunit ces 09, 10 et 11 octobre 2017 dans la capitale économique ivoirienne, 130 jeunes des deux continents.

Trois jours durant, ces jeunes leaders vont échanger sur les défis et les solutions sur les sujets de préoccupation et d’intérêt pour les jeunes en Afrique et en Europe tels que : (I) la Gouvernance, l’inclusion politique, la démocratique et l’ activisme, (II) la Paix et la sécurité (y compris la radicalisation des jeunes), (III) l’Immigration et la migration clandestine, (IV) l’Emploi jeunes, la formation professionnelle, l’Entreprise, la création d’emplois et l’esprit d’entreprise (y compris la mobilité), (V) l’Éducation, la compétence et l’éducation des jeunes à travers les TIC, (VI) la santé sexuelle et reproductive, la conservation de l’environnement et le changement climatique et (VII) la culture, les arts et la coopération régionale et internationale.

L’objectif à terme : une « Déclaration » mettant en avant une série de recommandations pour « l’autonomisation de la jeunesse d’Europe et d’Afrique » au 5ème Sommet des Chefs d’État UE-Afrique, prévu les 29 et 30 novembre 2017 à Abidjan.

Le Vice-président ivoirien, Daniel Kablan Duncan, lors de son allocution à l'ouverture du 4ème sommet Afrique-Europe de la jeunesse

Le Vice-président ivoirien, Daniel Kablan Duncan, lors de son allocution à l’ouverture du 4ème sommet Afrique-Europe de la jeunesse / Sercom

A ce titre, le Vice-président ivoirien, Daniel Kablan Duncan, a invité au cours de son allocution  les « jeunes à mettre utilement à profit l’opportunité que leur offre ce cadre discussion, pour formuler des recommandations pertinentes et réalistes à l’endroit des Chefs d’État et de Gouvernement de l’UA et de l’UE ». Non sans évoquer après le traditionnel « Akwaba » (la cordiale bienvenue), « les problématiques aigües » qui touchent la jeunesse.

« Le phénomène de l’immigration clandestine des jeunes vers l’Europe, le phénomène de radicalisation des jeunes, le fléau du chômage et du sous-emploi, le problème de la marginalisation des inégalités sociales et, en particulier, des inégalités entre les sexes, etc. » doivent être sujets à réflexion afin de trouver les moyens susceptibles de les endiguer, a recommandé aux jeunes le Vice-président ivoirien.

Il a par ailleurs réaffirmé la position de la Côte d’Ivoire concernant l’épineuse question de l’immigration clandestine des jeunes africains, qui est de « traiter principalement le problème sous l’angle du développement ». Une approche qui justifie l’engagement du gouvernement ivoirien à promouvoir « le développement de la formation à l’entrepreneuriat des jeunes en vue de développer l’auto-emploi et celui des Travaux à Haute Intensité de Main-d’œuvre (THIMO) ».

« Deux pistes de solution efficiente au chômage inquiétant de la jeunesse » selon le Vice-président ivoirien qui, dès l’entame de son discours, a affirmé haut et fort que « les jeunes doivent représenter pour nos Etats, non pas un fardeau, mais plutôt une force et une grande richesse. Les jeunes sont  une opportunité et non un problème » !

Touré à l'ouverture du 4ème sommet Afrique-Europe de la jeunesse

Ministre ivoirien de la Promotion de la Jeunesse, de l’Emploi des Jeunes et du Service Civique, Sidi Tiémoko Touré à l’ouverture du 4ème sommet Afrique-Europe de la jeunesse /Sercom

Quant au Ministre ivoirien de la Promotion de la Jeunesse, de l’Emploi des Jeunes et du Service Civique, Sidi Tiémoko Touré, il a également exhorté les participants aux réflexions, une totale implication dans ce  4ème sommet Afrique-Europe des jeunes vise, tout comme les trois précédents qui ont eu respectivement lieu en décembre 2007 à Lisbonne, en novembre 2010 à Tripoli et en mars-avril 2014 à Bruxelles, la mise en œuvre de la Stratégie conjointe Afrique-UE, en ces termes.

« Je vous engage donc à vous investir personnellement dans les travaux du présent forum en vue de l’atteinte des objectifs spécifiques que je me permets de vous rappeler à toutes fins utiles :

  • assurer un processus participatif et inclusif de tous les participants pendant le Sommet en vue de la prise en compte de toutes les perspectives dans votre « Déclaration » ;
  • développer une compréhension globale des besoins et des défis des jeunes de la société civile en Europe et en Afrique, y compris des thèmes communs et divergents, et identifier des possibilités de solutions ;
  • renforcer le cadre de dialogue et de coopération entre l’Afrique et l’Europe, conduisant à une coopération rajeunie et durable entre les organisations de jeunesse africaines et européennes ;
  • développer une perspective de jeunesse sur les domaines prioritaires et les sujets à discuter au Sommet des Chefs d’Etat ;
  • contribuer au développement d’une stratégie cohérente et coordonnée sur la jeunesse dans le partenariat Afrique-Union Européenne, en tenant compte des cadres politiques pertinents au niveau régional et mondial ;
  • renforcer l’impact et le suivi des recommandations du Sommet de la jeunesse qui seront présentées au Sommet des Chefs d’Etat.

L’atteinte de ces objectifs devra vous permettre au terme de ces deux jours de réflexion de :

  • décrire une orientation politique pour la coopération jeunesse Union Européenne-Afrique en tant que solution aux défis urgents et aux recommandations pour l’avenir du partenariat Afrique-Union Européenne, en particulier en ce qui concerne les jeunes.
  • mettre en place un cadrage pour l’initiative de plug-in avec l’identification de 03 projets clés de nature transversale pour une étude plus approfondie ».

Bien avant ces deux officiels, se sont succédé au pupitre pour la cause des jeunes d’Afrique et d’Europe,  Emmanuel Edima, président du Conseil national de la Jeunesse de Côte d’Ivoire,  Francine Muyumba, présidente de l’Union panafricaine de la jeunesse, Luis Alvorado Martinez, président du Forum européen de la jeunesse et Joséphine Charlotte MAYUMA KALA, représentante spéciale de président de la Commission de l’Union Africaine.  

Le Vice-président ivoirien, Daniel Kablan Le public à l’ouverture du 4ème sommet Afrique-Europe de la jeunesse / Jeff Amann

Sharing is caring!

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *