‘‘Ansut blog camp’’, la caravane de la culture numérique

Caravane ‘‘Ansut Blog Camp’’

Sharing is caring!

La caravane ‘‘Ansut Blog Camp’’ sillonne actuellement la Côte d’Ivoire. Une initiative de l’Agence Nationale du Service Universel des Télécommunications (ANSUT) – (TIC*), en bonne intelligence avec l’Union nationale des Blogueurs de Côte d’Ivoire (l’Unbci) pour l’usage optimal et efficient d’Internet par les populations ivoiriennes.

Placée sous l’égide du Ministère de la communication, de l’économie numérique et de la poste, le thème choisi pour la première édition de la caravane de formation ‘‘Ansut Blog Camp’’ est « Les TIC pour l’autonomisation de nos communautés ».

Objectif affiché par l’Ansut, former et éduquer les populations à l’utilisation quotidienne d’Internet pour, à terme, découvrir et profiter des avantages et opportunités qu’offre le numérique. Ainsi, l’initiation aux outils de base des TIC, notamment l’ordinateur, l’apprentissage des métiers du web tels que le blogging, le digital management, le web-entrepreneuriat, le métier d’analyste-programmeur et l’usage des E-services, constituent les modules d’enseignement de ces 19 jours de formation.

Ce sont au total 1000 personnes (jeunes, élèves, étudiants, fonctionnaires, commerçants, agriculteurs), qui, par le truchement des experts de l’Unbci, seront désormais capables de produire des contenus locaux, à issue cette école du blog et d’introduction aux TIC.

Le point de départ est la commune de Yopougon (Abidjan), mais ensuite, les villes de Ferkessédougou, Béoumi, Daoukro, Daloa et San-Pédro sont les escales prévues pour semer davantage la graine de la culture numérique au sein des populations.

Ce secteur qui pèse aujourd’hui 7%  du produit intérieur brut (PIB) ivoirien et rapporte environ 530 millions d’euros à l’État ivoirien, soit 13% des recettes fiscales et parafiscales, est l’une des priorités du gouvernement actuel.

Les infrastructures numériques, un préalable !

« On peut changer notre pays si on s’approprie véritablement les TIC » a déclaré le Directeur général de l’Ansut, Euloge Soro-Kipéya à la cérémonie de lancement l’‘‘Ansut Blog Camp’’.

Cette foi en l’avenir par les TIC et la culture numérique ne saurait se concrétiser sans les infrastructures qui peuvent favoriser son éclosion et sa croissance. A dessein, l’Agence gouvernementale a ouverts plusieurs chantiers pour réduire la fracture numérique flagrante entre les zones urbaines et rurales en Côte d’Ivoire.

Ainsi a-t-on vu la réalisation du Réseau national haut débit (RNHD), constitué d’un réseau de transmission de 7000 km à base de fibres optiques (appelé Backbone national), qui comprend également l’installation d’un commutateur et d’équipements Code Division Multiple Access (CDMA). A terme du projet RNHD, c’est le maillage complet du territoire national ivoirien de fibres optiques qui est visé. Plusieurs milliers de fibres optiques permettront en théorie aux entreprises privées, administrations publiques et populations de bénéficier de l’Internet haut débit, du service voix (téléphone fixe / mobile), de la visioconférence, de la télécopie et de la diffusion de la TV numérique (uniquement avec la fibre optique).

Directeur général de l’Ansut, Euloge Soro-Kipéya à la cérémonie de lancement l’‘‘Ansut Blog Camp’’

Le Directeur général de l’Ansut, Euloge Soro-Kipéya (Droite) et un collaborateur à la cérémonie de lancement l’‘‘Ansut Blog Camp’’

Par ailleurs, les cybercentres qui accueilleront les formations lors de cette caravane ‘‘Ansut Blog Camp’’ sont, pour certains, les œuvres de l’Ansut.

En effet, un projet existe:  il s’agit de créer 5000 « cybercentres communautaires »  multiservices publics dans le but de désenclaver les zones rurales de la Côte d’Ivoire (villages de plus de 500 habitants), ce projet est en cours de réalisation. La phase pilote du programme « cybercentres communautaires » compte 12 points actifs dans les bureaux de la Poste de Côte d’Ivoire. Les villes concernées sont Abengourou, Agboville, Akoupé, Bodokro (mairie), Daoukro, Daloa, Ferkessédougou, Gagnoa, Kouassi Datékro, Kouto, Man et San-Pédro.

Des centres de proximité multiservices et des pôles de développement numérique vont aussi permettre d’implémenter plusieurs projets de formation de l’envergure de l’‘‘Ansut Blog Camp’’.

Un partenaire crédible

Le choix de l’Unbci pour la diffusion du savoir au cours de la caravane ‘‘Ansut Blog Camp’’ n’est pas fortuit. Créée en 2015, avec pour mission la vulgarisation des TIC à travers démocratisation du blogging en Côte d’Ivoire, l’Union nationale des blogueurs de Côte d’Ivoire multiplie les activités depuis lors.

Célébration de la journée internationale de la femme, organisation d’hackathons sur la paix en Côte d’Ivoire, conférence publique sur le rôle des nouveaux médias dans la lutte contre le terrorisme, débat public avec la société civile ivoirienne et le ministère de la communication et de l’économie numérique sur la nouvelle loi portant régime juridique de la presse ivoirienne, sont des programmes qui tous permettent à la jeune association de blogueurs de se hisser au rang des organisations les plus actives en Côte d’Ivoire. Mais ce n’est pas tout !

Une série de formations a également émaillé le parcours de l’Unbci, sur le chemin de la construction de sa notoriété et de sa crédibilité. Formation des populations à l’utilisation professionnelle des réseaux sociaux, formation des blogueurs sur l’engagement du blogueur dans la lutte contre l’apatridie, formation à l’accès et au traitement de l’information publique, formation de blogueurs sur la vidéo-blogging et plus récemment, formation de 300 jeunes étudiants sur l’entreprenariat digital dans quatre villes (Korhogo, Daloa, Man et San-Pedro) en partenariat avec MOOV Côte d’Ivoire.

Et maintenant, avec la conduite de la caravane ‘‘Ansut Blog Camp’’, initiée par l’Agence gouvernementale Ansut, c’est une expertise qui lui encore est reconnue.

Elle qui déjà en 2016, s’est vu décerner le Prix Francis Peres 2016 pour la liberté d’expression et a été reconnue comme membre des organisations de la société civile accréditée par la CEDEAO. L’aventure ne fait que commencer !

 

*TIC : Technologies de l’information et de la télécommunication

Sharing is caring!

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *