Une semaine d’opportunités d’emploi sur les bords de la lagune Ébrié

L’évènement se tiendra sur la période du 10 au 13 avril 2018 au Palais de la culture de Treichville. L’initiative de cette Semaine nationale de l’emploi est du Ministère de la Promotion de la Jeunesse, de l'Emploi des jeunes Lancement ce mercredi de la Semaine Nationale de l'Emploi

Sharing is caring!

L’annonce de la Semaine nationale de l’emploi a été faite à Abidjan ce mercredi. Des innovations sont à retenir et des opportunités à saisir au cours de cette semaine dédiée à l’emploi des jeunes, prévue pour le mois d’avril, sur les bords de la lagune Ébrié.

L’évènement se tiendra sur la période du 10 au 13 avril 2018 au Palais de la culture de Treichville. L’initiative de cette Semaine nationale de l’emploi est du Ministère de la Promotion de la Jeunesse, de l’Emploi des jeunes, en bonne intelligence avec la Banque Africaine de Développement qui l’accompagne ce projet. Objectif ? La promotion de l’autonomisation des jeunes grâce à la création d’emplois par l’entreprenariat.

De ce fait, deux axes majeurs vont constituer le fer de lance de cette semaine orientée emploi jeunes : la 3ème édition du Salon Emploi Jeunes : Emploi Direct et le Forum Africain de Jeunes Agripreneurs & Concours d’AgriPitch qui est à sa 2e édition (la 1re a eu lieu au Nigéria).

Deux thématiques également, adossées à l’industrialisation, aux TICs et à l’agriculture, cristalliseront les débats et orienteront les actions toute la durée cette Semaine nationale de l’emploi. Ce sont : « L’agriculture, secteur d’avenir pour l’emploi et l’entrepreneuriat des jeunes » et « Technologies et innovations pour les jeunes dans l’agribusiness ».

L’évènement se tiendra sur la période du 10 au 13 avril 2018 au Palais de la culture de Treichville. L’initiative de cette Semaine nationale de l’emploi est du Ministère de la Promotion de la Jeunesse, de l'Emploi des jeunes

Les acteurs et partenaires lors du lancement ce mercredi de la Semaine Nationale de l’Emploi

Le Salon Emploi Jeunes : Emploi Direct

Plateforme d’échanges et de rencontres entre les jeunes demandeurs d’emplois, les employeurs, les jeunes entrepreneurs, cette 3e édition du Salon Emploi Jeunes compte mobiliser les entreprises à forte croissance et tous les partenaires de l’insertion professionnelle. Patronat, les collectivités territoriales et les organisations régionales ou internationales seront présents pour faire de ce crédo Emploi Direct, une réalité concrète.

Les précédentes éditions ont permis, « d’accompagner 10 000 jeunes demandeurs d’emploi » inscrits sur le site web de l’Agence Emploi Jeunes, salon selon son Administrateur Jean Louis Kouadio, mais le challenge reste énorme. Cette année, ce sont quelque 25 000 visiteurs qui sont attendus sur le site du Palais de la Culture de Treichville mais aussi sur l’ensemble du territoire national.

15 villes de l’intérieur du pays abriteront ce salon qui se veut éclaté, au sein des antennes de l’Agence étatique adressée à la question de l’emploi des jeunes. C’est l’une des innovations importantes, à côté du FAJA qui pose ses valises cette année à Abidjan, pour imprimer sa marque.

Le Forum Africain de Jeunes Agripreneurs (FAJA)

La Banque Africaine de Développement (BAD) accompagne la Semaine nationale de l’emploi à travers le Forum Africain de Jeunes Agripreneurs & Concours d’AgriPitch.

L’Institution bancaire africaine qui a décidé de s’attaquer à l’épineux problème du chômage des jeunes africains aux côtés des états membres, prévoit «un investissement de 800 millions de dollars » sur la période 2016-2025. A la clé, la création de 25 millions d’emplois sur le continent africain durant la prochaine décennie. A fait savoir Mpyisi Edson de la BAD.

Le FAJA va donc favoriser l’insertion professionnelle des jeunes ivoiriens dans les secteurs porteurs d’avenir comme l’Agribusiness et contribuer à l’atteinte de cet objectif quantitatif de la BAD susmentionné, aux côtés du gouvernement ivoirien. Le point d’orgue de ce forum, au cours de cette Semaine nationale de l’emploi, est le concours d’AgriPitch.

Une trentaine de jeunes agripreneurs présélectionnés sur études de projets, bénéficieront de trois jours de formation de haut niveau, suivi d’un pitch. À l’issue de ce processus, les trois premiers seront retenus et accompagnés dans la réalisation de leurs projets.

150 jeunes agripreneurs confirmés d’Afrique prendrons part à cet événement pour un partage d’expérience. Des connections seront établies entre les agripreneurs chevronnés et les débutants grâce à une plateforme. En outre, des liens d’affaires seront créés entre eux et des investisseurs. Cet appui sera par ailleurs étendu au réseautage entre les agripreneurs et les décideurs, investisseurs, organismes de développement et d’autres acteurs pertinents.

Au-delà du FAJA, la Côte d’Ivoire va également bénéficier du projet des vingt Centres d’excellence de coding aux côtés de cinq autres pays membres de la BAD. Il est question dans ce projet d’un apprentissage poussé des Tics. Une des opportunités majeures à saisir par les populations de jeunes ivoiriens.

Lesquelles populations sont estimées à 36,2% pour les 15 et 34 ans et 77,7% pour les moins de 35 ans, sur une population globale de 23 millions d’individus vivant en Côte d’Ivoire. Quand aux chiffres sur le chômage,  ils continuent d’alimenter la polémique sur les bords de la lagune Ébrié, mais ils restent non moins importants avec un pic au niveau des jeunes.

Globalement en Afrique, les jeunes sont frappés de plein fouet par le chômage. 60 % de l’ensemble des chômeurs africains selon la Banque Mondiale. La pauvreté n’est pas en reste, face à une population à très forte croissance démographique.

A lire aussi : Le chômage des jeunes à l’ombre de la croissance économique

Les projections et les études prospectives sur la population en Afrique prévoit en effet une croissance allant jusqu’à 512 millions de jeunes en 2025. Aujourd’hui, les jeunes qui ont moins de 35 ans sont estimés à 65%, 50% qui ont moins de 25 ans et 40% dans la tranche d’âge de 15 à 35 ans. Dans le domaine de l’emploi, les jeunes représentent actuellement 54,2% de la main d’œuvre pour les 15-24 ans, 45,2% pour les 15-19 ans et 64,8% pour les 20-24 ans.

 

Sharing is caring!

2 Commentaires

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *