Le C2D fait le bilan de cinq ans d’activités en Côte d’Ivoire

Le Contrat de Désendettement et de Développement (C2D) fait ce jeudi le bilan de cinq ans d’activités en Côte d’Ivoire, à l’occasion d’une journée de célébration dans les locaux de la Primature à Abidjan-Plateau.Les travaux de bitumage de l'axe Bouaké - Ferkessédougou portent en tout sur 220 kilomètres -C2D

Sharing is caring!

Le Contrat de Désendettement et de Développement (C2D) fait ce jeudi le bilan de cinq ans d’activités en Côte d’Ivoire, à l’occasion d’une journée de célébration, dans les locaux de la Primature à Abidjan-Plateau.

Adossé à l’initiative en faveur des Pays pauvres très endettés (PPTE) qui a eu pour vocation, une annulation « sèche » de 600 milliards de FCFA au bénéfice de la Côte d’Ivoire, le Contrat de Désendettement et de Développement est un partenariat bilatéral franco-ivoirien qui vise à rendre encore plus soutenable la dette de l’état ivoirien vis-à-vis de la France.

Autrement dit, les deux États, en complément au PPTE, ont décidé de mettre en œuvre un mécanisme de refinancement des échéances dues, dans un ultime effort d’annulation de la France de la totalité de ses créances d’aide publique au développement à l’endroit de la Côte d’Ivoire.

Ainsi, un premier C2D est signé le 1er décembre 2012 pour un montant de 413,25 milliards de FCFA sur la période de 2012-2015 et un second le 3 décembre 2014 dont le montant s’élève à 738 milliards de FCFA, couvrant la période de 2014 à 2020.

Opérationnalisé à travers le Plan national de développement (PND) et adressé aux secteurs clés de la stratégie nationale de lutte contre la pauvreté, le C2D s’articule dans son déploiement autour de six axes prioritaires. À savoir l’Éducation – formation – emploi ; santé et protection sociale ; agriculture, développement rural et biodiversité ; développement urbain, appui à la décentralisation, eau et assainissement ; infrastructures de transport ; justice ; et sécurité.

Cette journée de célébration est le lieu pour le gouvernement ivoirien de marquer un arrêt sur les réalisations issues de ce partenariat franco-ivoirien dénommé Contrat de Désendettement et de Développement (C2D).

Sharing is caring!

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *