Randonnée gourmande dans la forêt du Banco

randonnee-gourmande-foret-bancoMarche /CCO

Sharing is caring!

« Abidjan randonnée gourmande », un concept d’écotourisme pour la découverte par la marche de la forêt du Banco et la promotion de la culture artisanale locale ainsi que la gastronomie ivoirienne. L’initiative est de « Move on », une agence de voyage qui veut faire de la promotion des sites touristiques de la Côte d’Ivoire, son cheval de bataille.

L’annonce a été faite ce mardi par Kadidja Barry Koné, Manager associé de « Move on » dans les locaux de l’Agence, sis à Abidjan Plateau. « Abidjan randonnée gourmande » en effet, est prévue se tenir le 2 décembre 2018. Un évènement ouvert à toutes les populations vivant sur le territoire ivoirien ; passionnées de marche, amoureux de la nature et  amateurs de bons mets, moyennant 20 000 fcfa.

« Abidjan randonnée gourmande » 2018, c’est assurément six kilomètres de marche pour les plus robustes et trois pour ceux qui souhaitent se ménager. La randonnée terminée, une visite guidée du musée est inscrit au programme pour les participants, suivie d’une exposition-vente d’objets d’art, des pagnes et bijoux artisanaux. Simultanément, des danses traditionnelles et modernes accompagnent les randonneurs. Naturellement, il y a un buffet pour l’occasion qui restera ouvert. Au menu, des mets typiquement ivoirien et des jus nature sont offerts pour des participants.

Alloco, un plat ivoirien / CCO

Pour la sécurité des quelque 200 participants attendus à cette première édition de « Abidjan randonnée gourmande », l’Agence organisatrice de l’évènement prévoit une ambulance avec un urgentiste mais également des forces de l’ordre et la sécurité.

Le Banco pour le non écolo

Surnommé le « Poumon vert », la forêt du Banco est une source indéniable d’oxygène pour la ville d’Abidjan.  Vaste de plus de 3 470 hectares de forêt tropicale, le Banco est situé entre les communes de Yopougon au sud-ouest, Attécoubé au sud, Adjamé à l’est et Abobo au nord-est.

Selon le site web Le petit futé, le parc national doit son nom Banco à la rivière « Gbangbo » qui y prend sa source. Un  terme en langue Ébrié qui désignerait à l’origine un génie des eaux fraîches familier du lieu et, par extension, une source rafraîchissante et pure, réputée sainte.

La forêt du Banco abrite à ce jour plus de 800 espèces de plantes et d’arbres originaires des régions tropicales d’Afrique, d’Asie et d’Amérique du Sud. Mais également une école forestière pour la formation des techniciens supérieurs des Eaux et forêts.

Officiellement classée comme réserve forestière en 1926, c’est 31 octobre 1953 que la forêt du Banco est devenue par le décret le tout premier parc national de Côte d’Ivoire. Sous la houlette bien entendu des français.

A lire aussi : Echappée(ez) belle dans une ville historique !

Fleur africaine / CCO

Sharing is caring!

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *