Découvertes

En Côte d’Ivoire, le marché de bétail d’Abobo, un business tentaculaire

Contrairement à ses amis, installés un plus en contrebas du site qui fixent le toilettage d’un mouton vivant à 250 francs CFA, on peut dire que Mamadou est un veinard.Les cadets de Salif faisant le toilettage des moutons /Jeff Amann - Libre Tribune

Tabaski, l’heure de la chasse aux moutons bien gras, aux bétails bien dodus ; tabaski, l’heure des courses effrénées dans les parcs à bétail. Une occasion unique pour les marchands de moutons, bœufs, cabris, etc., de faire […]