Paix et cohésion sociale : des journalistes formés au traitement de l’information électorale

Article : Paix et cohésion sociale : des journalistes formés au traitement de l’information électorale
3 juin 2020

Paix et cohésion sociale : des journalistes formés au traitement de l’information électorale

« La gestion de la communication et son impact en période électorale ». Telle est la thématique centrale de l’atelier de renforcement des capacités de journalistes et blogueurs ivoiriens, pour un traitement objectif et une saine communication des informations, à cinq mois de l’élection présidentielle d’octobre 2020 en Côte d’Ivoire.

L’initiative est de la fondation politique allemande Konrad-Adenauer-Stiftung (KAS) et de son partenaire, le Regroupement des Acteurs Ivoiriens des Droits Humains (RAIDH), avec le soutien financier de l’Union européenne.

Adossé au programme « La paix par moi ! », cet atelier de renforcement des capacités de journalistes et blogueurs vise le traitement objectif et une saine communication des informations en période électorale. En vue, la consolidation de la paix et la cohésion sociale.

Ouvert à Abidjan ce lundi 1er juin, dans un format d’un webinaire en raison de la crise sanitaire de coronavirus (Covid-19), la première journée de formation a réuni une cinquantaine de journalistes et blogueurs, contre la centaine de participants attendus.

A lire aussi : Renforcer les compétences des jeunes politiques ivoirien en communication digitale

Ignace Kacou, Prix Ebony du Meilleur journaliste radio (2009) a partagé son expertise avec ses confrères, formateur. Dans une approche participative, ils ont ensemble  échangé sur « la déontologie de la presse et gestion de flux d’information en période électorale » ces trois derniers jours.

L’atelier qui se poursuit jusqu’au vendredi 12 juin, abordera la question des droits de l’homme et le bon usage des réseaux sociaux à travers « Droits humains et élections – exercice des libertés en période électorale et la spécificité électorale » et « L’utilisation des nouveaux médias en période électorale par le professionnel de médias ».

A la fin de la formation, les participants produiront un communiqué les engageant au respect de principes démocratiques et de la déontologie de la presse pendant les différentes phases de l’élection présidentielle d’octobre 2020.

Adelis Yapi, Projet KAS-RAIDH-UE manager, au nom Florian Karner, représentant résident de la Fondation proche de l’Union chrétienne-démocrate d’Allemagne (CDU), à inviter les journalistes et blogueurs, à mettre à profit leur « capacité d’influer positivement sur le déroulement des élections avenir en Côte d’Ivoire ».

Partagez

Commentaires